Choisir un vélo d’occasion pour enfant

Avec les frimas qui se dissipent enfin pour laisser la place aux beaux jours, nous nous lançons dans une activité que nous pouvons faire en famille : la balade en vélo.

Quelques enfants à vélo
Cadet21 et ses copines à vélo

En croisant par hasard un ami21 portant un vélo destiné à son petit de 4 ans, je m'étonnais de la taille de l'engin choisi. C'est après coup que je me suis rendue compte qu'il n'était pas simple de savoir quel vélo acheter si on ne passait pas par un spécialiste.

Comment choisir la bonne taille de vélo ?

Heureusement pour nous, Internet pallie nos innombrables lacunes, et certains sites sont plein de bons conseils. Je trouve ceux de comprendrechoisir.com assez pertinents, particulièrement en ce qui concerne la taille du vélo.

Ce qui a bien marché pour nos enfants :

  1. la draisienne 12'' dès 2 ans
  2. un petit vélo 12'' avec pédales et torpédo mais sans les petites roues dès 3-4 ans
  3. un vélo 16'' sans vitesse mais avec freins à main dès 4-5 ans
  4. un vélo 20'' avec vitesses et freins à mains dès 5-6 ans

Les points importants :

  • Il semble judicieux de passer d'une draisienne à un vélo à pédales ayant exactement la même taille : cela permet au petit de se tenir debout en étant à l'aise à l'arrêt et de n'avoir à se concentrer que sur l'apprentissage du pédalage ;
  • Pour les enfants qui ont acquis le sens de l'équilibre avec la draisienne, il est préférable de laisser tomber l'étape "petites roues" et de passer directement à un vélo à pédales à 2 roues : l'apprentissage est l'affaire de quelques heures (et quelques frayeurs aussi : j'avoue le plus gros accident que j'ai eu ces 10 dernières années a été lors d'une leçon de vélo avec Cadet21) ;
  • Un bon casque à vélo s'impose à tout âge (et particulièrement au mien - je me suis vraiment fait mal lors de cet accident de vélo avec Cadet21, le pire, c'est que j'étais à pied...) ;
  • Le système torpédo permet de freiner en pédalant en arrière : très efficace rapidement, on craint moins les descentes avec notre petit bolide en herbe (par contre, cela ne nous évite pas de nous égosiller "PEDALE EN ARRIÈRE, EN ARRIÈÈÈÈÈRRRE !!!) ;
  • Vers 5 ans, les mains du petit cycliste commencent à être assez grandes et fortes pour que le freinage avec les mains donne un résultat ;

Acheter un vélo d'occasion

Il n'est pas rare de faire une bonne affaire sur les vélos d'enfants en occasion car ils grandissent si vite que les vélos sont généralement peu usés (sauf s'ils ont servis pour une fratrie nombreuse).

Il y a beaucoup de pistes pour trouver un vélo d'occasion :

Avant de passer à l'acte d'achat, il est prudent de faire quelques vérifications rapides. Si vous êtes comme moi une totale nulle en vélo, les deux critères de base me semblent un strict minimum : est-ce que le vélo roule bien quand on appuie sur les pédales et est-ce que ça freine bien quand on presse les freins ?

Pour les plus consciencieux, vous pouvez passer en revue la check-list de Pro Vélo.

Acheter une voiture au gaz naturel

Dans notre boboïtude aigüe de la famille modèle à 2 enfants, nous avons voulu acheter une voiture dite "écologique", car quitte à polluer, nous voulions polluer avec bonne conscience.

Choisir une voiture écologique grâce à un comparatif

Opel Combo Tour CNG
Opel Combo Tour CNG

Pour ce faire, il existe un comparatif suisse des voitures se basant sur plusieurs critères d'évaluation : l'ecomobiliste de l'association transports et environnement (ATE). Plus qu'un tableau, l'ATE nous présente même une application interactive en ligne ou à télécharger sur son ordinateur permettant de préciser les critères qui nous intéressent. Dans le cas de la Famille21, je voulais une 5 portes, avec comme carburant le gaz, avec la meilleure note possible (5 étoiles, qui ne correspond pas forcément à l'étiquette énergie) et surtout PAS CHÈRE ; quant à Monsieur21, il m'a dit "gmmbllrllrr" que j'ai traduit comme "ce que tu veux, pourvu qu'elle ne soit pas grise".

Voiture au gaz naturel : quelques faits

Alors pour que cela soit clair : le gaz naturel n'a rien de plus "naturel" que l'essence. Même si l'industrie gazière s'engage à injecter du biogaz (produit par la fermentation du compost par ex.) dans son système, il ne s'agit que d'une part mineure (10% seulement en 2003, et 19% en 2009). Un dièse (un anti-bémol ?) toutefois : les 3/4 du gaz naturel utilisés en Suisse proviennent d'Europe.

Gaznat, en collaboration avec les communes, accorde entre 500 et 1000 CHF de subvention sous forme de carburant ou cash à l'achat d'une voiture à gaz neuve ou de démonstration (= jusqu'à 4000 km chez un concessionnaire). Vous devez en contre-partie arborer un auto-collant promotionnel pour le gaz naturel sur votre carrosserie rutilante. De plus, dans le Canton de Vaud, les voitures qui émettent moins de 120 grammes de CO2 par km ont une réduction de 50% de la taxe automobile. Et last but not least, les voitures à gaz coûtent environ 30% de moins en carburant que celles à essence pour une même utilisation.

Une voiture d'occasion

Comparis offre un outil d'estimation de la valeur d'une voiture (qu'ils appellent "cote de véhicule") qui m'a permis de savoir si une annonce était une bonne occasion ou une arnaque. Cet outil m'a également aidée à déterminer la valeur de notre vieille 3 portes qui roule encore à merveille mais qui n'est pas adaptée aux parents trentenaires ayant déjà la courbure dorsale de petits vieux huitantenaires. Il existe d'autres outils peut-être plus précis (Comparis ne traite pas les voitures plus anciennes que 2000) comme celui mentionné par le TCS ou l'Argusauto mais ceux-ci sont payants.

Après une recherche sur AutoScout24 et Ecocar4you, il s'avère que les seuls modèles qui satisfont à nos besoins peuvent avoir des prix très variables selon le kilométrage et l'année d'immatriculation. En réduisant la liste aux occasions les moins chères, je constate avec détresse que

  1. la plupart des bonnes occases sont vendues à l'autre bout de la Suisse (sans rire, vers Wil ou St-Gall) et
  2. qu'il ne ressort que des voitures grises claires, grises foncées ou grises métalisées.

Autonomie et réseau de stations CNG

Nous avons concentré nos recherches sur deux modèles : la Fiat Qubo et l'Opel Combo Tour, toutes deux des monospaces 5 places avec comme différences que la Qubo a une autonomie de 300 + 690 km (gaz+essence) tandis que la Combo Tour 350+170 km et qu'elles consomment respectivement 4.2 kg et 4.9 kg par 100 km.

J'ai finalement trouvé une Opel Combo Tour d'occasion sur anibis chez un particulier tip-top suisse qui nous a fait le service anti-pollution, le service climatisation, l'expertise et l'extension de garantie pour 1 an. Pour renchérir sur sa suissitude, je me suis inspirée d'un exemple de contrat de vente/achat de voiture d'occasion du TCS afin de réglementer l'achat en bonne et due forme.

En supposant que nous roulions 20'000 km par année, cela ne fait qu'environ 200 CHF de différence par an (1 kg de gaz coûte ~1.60 CHF) par rapport à la Fiat Qubo, mais nous obligera à nous arrêter souvent pour faire le plein si on part à l'étranger.

Alors qu'en Suisse, le réseau de stations CNG (gaz naturel) est assez dense, sans mentionner le fait que la Suisse est petite, c'est une autre paire de manches en France où j'aurais presque assez de doigts pour les compter sur la carte. Tels les caravanes dans le désert, nous organiserons ma foi nos voyages stratégiquement selon nos oasis de stations CNG. Et visiblement, nous devrions plutôt nous dorer la pilule en mangeant des spaghettis à la bolognese (Italie : plus de 1000 stations) que du baguette-choucroute (France : moins de 50 stations) selon le recensement de Metanoauto qui publie des cartes très pratiques des stations dans toute l'Europe.

Assurance automobile RC et Casco

Pour obtenir mes plaques d'immatriculation, il me faut contracter une assurance RC (responsabilité civile) avant de débarquer au Service des automobiles et de la navigation (SAN), car une attestation communiquée par téléphone ou par voie électronique de l'assureur au SAN est nécessaire.

Quel bonheur de constater qu'A Bon Entendeur s'est penché sur la problématique des assurances RC et Casco. J'obéis religieusement leurs conseils et envoie un formulaire à 4 assureurs proposant des rabais pour voitures écolos. Je reçois des offres le jour même ou le suivant (je suis toute admirative de la diligence des agents d'assurance en phase d'offre) et je me plonge dans leurs CGA et leur offre détaillée pour en extraire un comparatif respectable. Cette tâche m'a pris exactement 2 heures, 24 minutes et 32 secondes. Car à la 33e seconde, Monsieur21 me hèle avec un "t'as pensé à utiliser Comparis pour trouver l'assurance auto la moins chère ?". Et voilà qu'en moins de 5 minutes et 43 secondes, j'obtiens l'offre automatique d'une compagnie d'assurance, moins chère que toutes celles que j'ai reçues...

Finalement, j'ai opté pour l'assurance de l'ATE. Non seulement car il s'agit d'une des plus avantageuses et flexibles (on peut mettre l'option qu'on souhaite pour la Casco partielle, en plus des 3 risques de base que sont l'incendie, forces de la nature et bris de glace si je me rappelle bien), mais aussi car un Ami21 m'a parrainée pour devenir gratuitement membre de cette association. Cerise sur le gâteau, leur service clientèle par mail ou téléphone est aimable, super efficace et rapide. Le seul hic est qu'il faut être membre de l'ATE pour en bénéficier.

Immatriculation

Pour rouler avec notre nouvelle voiture, j'ai encore besoin de la faire immatriculer à mon nom. Monsieur21 s'est exclamé : ouhlala ouhlala, tu vas avoir un chiffre énorme, c'est pas bon ça, il vaut mieux garder mes plaques. Il aurait été plus simple de laisser les plaques de Monsieur21 sous son nom, mais souscrire une assurance automobile pour une femme se révèle des fois un chouillat plus avantageux alors j'ai décidé de tout faire sous mon nom. Impulsivement, j'ai demandé au SAN ce dont j'avais besoin pour une cession de plaques :

  1. le permis de circulation de l'ancienne voiture (de Monsieur21) ;
  2. le permis de circulation de la nouvelle voiture ;
  3. une attestation d'assurance RC ;
  4. une pièce d'identité ;
  5. la Demande d'immatriculation - cession de plaques VD du jour (de 2011 donc) ;
  6. et certainement quelques dizaines de francs car rien n'est gratuit en Suisse.

J'aurais également pu acheter une plaque avec un petit chiffre ou avec une combinaison particulière (style VD 007, ça en jette paraît-il). Mais le prix minimal de 300 CHF (2000 CHF pour les tout petits chiffres) pour ce caprice minéralogique, et le système d'enchères m'ont semblé rédhibitoires.

Pour en savoir plus

  • Renseignement à Morges pour une nouvelle voiture à gaz subventionnée : 021 823 03 43
  • Numéro d'appel GazNat pour obtenir le formulaire de subvention : 0800 462 462

Portage en écharpe de bébé

Nous voilà devant le fait accompli : Bébé21 a bien grandi, c'est devenu un petit gars tout fringant, et son petit frère a débarqué sur la planète il y a peu, bouleversant le train de vie de la Famille21 qui n'avait déjà rien de régulier. Nous sommes donc acculés à trouver les termes appropriés pour tout ce beau monde. Après d'interminables tergiversations, Monsieur21 et moi-même sommes arrivés au consensus suivant : Bébé21 a maintenant 2 ans et se nommera dorénavant Gamin21, et son petit frère qui est encore mouillé derrière les oreilles s'identifiera sous la dénomination de PetitBébé21.

PetitBébé21 en portage croisé simple
PetitBébé21 en portage croisé simple

Pour inaugurer le premier article avec PetitBébé21, je vais aborder un sujet que j'aurais pu déjà écrire à l'époque de Bébé21 et qui est résolument bobo-bio : le portage en écharpe des bébés.

Pendant ce temps euphorique de l'attente du premier chérubin, j'ai parcouru une littérature abondante sur le portage : les différents types d'écharpe, les innombrables noeuds possibles, les divers tissages des tissus, les variantes plus sophistiquées genre sling, les bienfaits avérés ou prétendus du portage etc.

Dans ce domaine, les choses évoluent vite apparemment. Je constate que de nouveaux produits sont arrivés sur le marché, mais finalement nous avons porté Gamin21 jusqu'à sa première année (il avait donc alors autour des 10 kilos) avec une unique écharpe en tissu, alors non, non, non, je ne vais pas me laisser tenter (pas facile facile d'être décroissante tous les jours).

Les cours et les noeuds

Tout d'abord, nous avions pris un cours de portage donné à Crassier. Il existe maintenant des cours meilleurs marchés sur Lausanne, mais nous ne les avons pas testés. Une fois aguerris par la pratique des noeuds enseignés, j'ai simplement visionné des vidéos de démonstration de nouveaux noeuds sur internet et je m'y suis lancée.

Le croisé simple toujours mais sous un autre angle
Le croisé simple toujours mais sous un autre angle

Nous avons appris le noeud Croisé simple qui nous a permis de porter Gamin21 de ses premiers jours de vie jusqu'à ses 4-5 mois. J'ai fait une balade avec PetitBébé21 aujourd'hui et il apprécie également ce noeud, mais comme il était bien plus curieux que son grand frère, je le portais en Hamac (ou berceau) les jours précédents.

Puis, lorsque Gamin21 est devenu trop lourd pour moi (vers 5-6 mois), j'ai investigué sur les noeuds qui permettaient de porter bébé sur le dos et j'ai découvert cette vidéo d'un noeud "sac à dos" que j'ai dû visionner une bonne dizaine de fois (surtout pour m'imprégner du "il ne faut pas avoir peur") avant de tenter le coup en m'assurant que Monsieur21 était à portée de bras pour rattraper tout corps infantile qui pourrait tomber de mes manipulations... Comme j'ai commencé avant que Gamin21 ne sache encore s'asseoir, j'ai finalement inventé une version à moi où je posais le bébé couché sur le dos au milieu de l'écharpe sur un lit, et assise en crapaud dos contre ses genoux, je le "treuillais" en tirant sur les deux pans de l'écharpe jusqu'à ce qu'il se retrouve sur mon dos.

Que ce soit devant ou derrière, après avoir mis le bébé dans l'écharpe, il est nécessaire de resserrer le noeud pour qu'il soit bien attaché et que lors de la marche, il soit solidaire à nos mouvements.

Les écharpes

De toutes mes lectures, je suis arrivée à la conclusion que je préférais investir dans une écharpe de qualité et que les trois premières marques citées dans cet article sur les écharpes s'arrogeaient les meilleures critiques. Le hic : le prix exhorbitant d'une écharpe neuve (dès 150 CHF, et le prix dépend de la longueur).

PetiteCousine21 en sac à dos sur sa maman
PetiteCousine21 en sac à dos sur sa maman

Heureusement pour moi, je baragouine un peu la langue des adorateurs de bratwurst (j'ai donc su que "tragetuch" voulait dire écharpe de portage) ; et les sites de petites annonces et de ventes aux enchères étant mes amis, j'ai dégoté des écharpes Lana pour un prix tout à fait abordables sur ricardo.ch (autour de 40.- pour une 4m et 80.- pour une de 5.8m que j'ai revendue car on arrivait à tout faire avec la petite écharpe).

Premier constat : on trouve des écharpes de qualité en occasion, il n'est donc pas nécessaire de vider ses fonds de tiroir pour se payer une écharpe de portage.

Deuxième constat : pour le prix d'une occasion, mieux vaut viser une écharpe de marque pour éviter de se retrouver avec une écharpe cousue par une inconnue et qui peut s'avérer trop ou pas assez élastique ou dans un tissu inapproprié.

Troisième constat : il n'est pas nécessaire de prendre une longue écharpe. Une écharpe de 4m convient à Monsieur21 même s'il fait 1m84 et pour le Croisé simple (mais avec le noeud de fixation dans le dos) et le Sac à dos.

Les avantages

PetiteCousine21 toujours en sac à dos vue de dos
PetiteCousine21 toujours en sac à dos vue de dos

Je ne pourrais pas témoigner sur les bienfaits thérapeutiques (le bébé est dans une position "saine" pour lui, qui respecte sa morphologie, etc.) ou psychologiques (épanouissement des parents, renforcement du lien parent-enfant) des écharpes. Les associations promouvant le portage en écharpe s'épanchant déjà bien assez sur tous ces points positifs, je vais donc plutôt exposer les avantages pratiques que j'y vois.

  • Le contact : porter avec une écharpe permet d'avoir le bébé tout contre soi, c'est super agréable.
  • Le poids et la taille : une écharpe ne pèse que quelques centaines de grammes et ne prend pas beaucoup de place dans la valise, contrairement à une poussette.
  • Les mains libres : porter bébé permet d'avoir encore ses deux mains de libre pour faire autre chose.
  • L'indépendance : prendre les transports publics en portant bébé est bien plus pratique qu'avec une poussette, et on n'a besoin de personne pour monter et descendre du véhicule.

Les inconvénients

  • Le poids (du bébé) : une fois que le bébé a atteint 7-8 kilos, il pèse sur les épaules et les longues balades ne sont donc plus très agréables à la fin. Et non, je ne me suis pas musclée assez malgré un portage fréquent.
  • L'épaisseur : les écharpes Lana sont assez épaisses, elles tiennent vraiment chaud en été. Il vaut donc mieux éviter les couleurs sombres.
  • Le temps et l'espace pour nouer : avec l'expérience, cela prend de moins en moins de temps pour mettre le bébé dans l'écharpe, mais au début, il faut prévoir facilement quelques minutes pour être sûr d'avoir bien noué le petiot et que tout le monde soit à l'aise. De plus, pour les trajets en train par ex. il vaut mieux "libérer" le bébé puis le remettre pour descendre du wagon, mais allez faire un noeud dans un train bondé aux heures de pointe...
  • L'hygiène : il faut trouver des astuces pour nouer le bébé sans laisser traîner les pans de l'écharpe par terre quand on ne se trouve pas chez soi (dans un parc, dans un train, dans un parking à la sortie de la voiture etc.), ce n'est pas toujours évident.
  • Le poids des affaires de bébé : contrairement à la poussette qui trimbale sans rochonner les nombreux sacs et paquets accompagnant toute jeune maman super prévenante qui se respecte, la maman porteuse devra se restreindre au minimum pour éviter de se transformer en sherpa.
http://www.lapocheakangourou.com/LL

Système d’échange de biens et de services

Comment faire pour économiser des sous quand on dépense 1.5 à 2 fois plus pour manger bio et s'habiller équitable ? Acheter des objets d'occasion et échanger des services : eh oui, revenir au temps du troc, c'est non seulement économique, mais en plus, c'est super tendance. Voici un petit panorama de ce qui est proposé dans la région.

Easyswap : le troc du 21e siècle

Tire-bouchon de combat
Tire-bouchon de combat

La plate-forme d'échange de biens et de services easyswap.org a été lancée l'automne passée. Elle est flambant neuve. Il s'y passe pas grand chose : 1100 membres, 1400 offres ou recherches, et seulement 300 échanges réalisés fin février 2009.

Du coup, pour faire fonctionner le système, il leur faut trouver de nouveaux membres, faire de la pub et surtout améliorer leur site. Et les malins, ils ont su trouver une parade au destin tragique d'une plate-forme peu utilisée : donner des swaps (1 swap = 1 franc suisse, tout se déroule en swap sur easyswap).

Comment gagner des swaps

Tout membre peut obtenir des swaps en trouvant de nouveaux swapeurs (30 swaps pour le parrain et son parrainé), distribuant des flyers (20 swaps l'heure), ou leur donnant des conseils pour leur site web (5 swaps le conseil).

Et là, ça marche du tonnerre, en tout cas avec moi : je leur fais de la pub en parlant d'eux, je vous encourage à vous y inscrire et à indiquer mon login (swapitu) pour avoir 30 swaps au compteur, et à leur prodiguer moult conseils à propos de leur site web. Il y a même un concours du plus productif parrain en ce moment : les meilleurs gagneront un téléphone portable, un VTT ou une imprimante.

Je viens de m'y inscrire pour tester le système, et surtout pour me débarrasser d'un tire-bouchon de combat que ma mère m'a offert alors qu'on boit une bouteille l'an (est-ce que j'ai déjà mentionné qu'elle était shopaholic ?).

Troc par ici

SEL-Lausanne et Tandem

En cherchant à échanger des cours de langue (français/suisse-allemand), je suis tombée sur le site d'échange SELL basé à Lausanne. Je n'ai malheureusement pas trouvé de mangeur de rösti par là-bas et les dates des annonces me paraissent indiquer peu de vie sur cette plate-forme.

Finalement, je me suis inscrite au serveur Tandem de l'UNIL. Ca grésille un peu plus de la gorge par là-bas, mais après quelques prises de rendez-vous infructueuses, j'avoue que j'ai un peu laissé tomber.

Trocs Savoirs

Dans mes pérégrinations au sujet des trocs de la région, je suis tombée sur Trocs Savoirs de Vevey (n'est-ce pas une ville charmante et pleine de ressources ?). Les échanges sont ici restreints aux savoirs, mais voyez un peu la liste des dernières activités : taille des rosiers, danse en cercle ou chant spontané... c'est sûr, Monsieur21 va être ravi d'y participer.

Autres trocs romands

Troc Affaire vous permet d'échanger des biens et des services, mais le système est basé sur des échanges "directs" uniquement. Par ex. si je veux un pot de fleur contre mon tire-bouchon de combat, je suis obligée de trouver une personne offrant un pot de fleur et qui souhaite acquérir un magnifique tire-bouchon. Autant dire que je risque de me coltiner ce tire-bouchon encore un moment...

J'ai aussi trouvé Troc-Actif, mais il s'adresse uniquement aux Valaisans (et encore, seulement ceux de Sierre ou Sion de préférence... c'est pas du local local, ça ?).