Vacances : échange d’appartement ou de maison

Monsieur21 et moi-même avons démarré ce blog il y a quelques années avec plein d'enthousiasme (un article par semaine minimum : les doigts dans le nez, trop facile), plein d'illusions (notre blog ne mourra jamais. JAMAIS.), et plein de bonnes résolutions (tous ces blogueurs qui racontent leur quotidien tellement ordinaire et leurs vacances tellement banales. Jamais on ne fera ça. JAMAIS.)

La vie nous rend humbles à coups de bâton bien sentis, et je me permets de réanimer ce blog comateux avec un résumé de nos formidables vacances. Si si, vous avez bien lu : je vais vous raconter nos vacances... ou plutôt comment je les ai organisées.

Avant les vacances

Avril 2012 : Monsieur21 ressemblant plus à une courgette molle oubliée au fond du frigo qu'à un fringant jeune entrepreneur dynamique, des vacances en famille loin d'ici nous feraient le plus grand bien. Plusieurs amis me vantent Berlin, ville branchée, familiale et bon marché.

Je saute donc sur mon clavier pour chercher un hébergement et tip-tip-tip (tripadvisor : quoi ?!? 100 EUR la nuit minimum !?), tip-tip-tip, accorhotel ("boof, j'ai pas envie d'entendre les voisins se limer les ongles à travers des parois en carton" ronchonne Monsieur21), tip-tip-STOP ! J'ai soudainement une illumination : cela faisait depuis toujours que je rêvais de faire un échange d'appartement/maison pour les vacances, et voilà l'occasion rêvée !

Je veux échanger mon appartement contre une maison

Notre appartement
Notre appartement (bien rangé, pour une fois)

Mai 2012 : je me suis inscrite sur plusieurs sites d'échanges. Photos de la vue sur le lac depuis notre balcon, rangement drastique de toutes les chambres avant de les immortaliser sous leur plus beau jour, description enjouée et hop, à moi Berlin, Bratwurst et Angela ! Je m'imagine déjà déclamer Ich bin ein Berliner sous la porte de Brandebourg ! (Sauf que moi, je ressemble beaucoup plus à une boule de berlin que Kennedy...). J'envoie une dizaine de demandes d'échanges sur chaque site.

Juin 2012 : Damned ! Tous les Berlinois échangeurs de maison ont déjà prévu leur vacances d'été. L'angoisse de ne pas pouvoir partir me fait perdre la raison, et je recherche des échanges vers des destinations beaucoup plus exotiques comme la Suède, ou la France.

C'est au même moment ou presque que je reçois une demande d'échange d'une famille parisienne avec villa, voiture et jardin. Monsieur21 (très réticent à ce que des inconnus fouillent dans ses caleçons) estime que pour une première expérience d'échange une langue commune serait pratique car en suédois, il ne sait que dire "öl" (=bière). Alors Paris, ça sera pour août, juste après la fête nationale car la Famille21 est très patriotique.

Juillet 2012 : mails, téléphones, photos, documents... je prépare intensivement ce premier échange de maison afin qu'il n'y ait pas d'accroc. Sinon, il sera difficile de convaincre MonsieurSceptique21 de retenter un échange ultérieur. Nous partirons en TGV (Lausanne-Paris en moins de 4 heures), et nous prendrons un taxi avec 2 réhausseurs (pas évident d'en trouver à Paris) jusqu'à notre maison de vacances.

Devant la Tour Eiffel
La Famille21 devant la Tour Eiffel

Nous à Paris

Vendredi 3 août, à l'office de tourisme de Paris Gare de Lyon :

[Moi, avec Monsieur21, Gamin21 et PetitBébé21 sur les talons] Bonjour ! Nous aimerions des idées d'excursions et d'activités.

[La dame de l'office] Bien sûr, alors voici le fascicule des bâteaux-mouches, de Paris-plage et ... vous restez combien de temps ?

[Moi] 2 semaines de vacances !

[La dame, abasourdie, sa collègue à l'arrière lève les yeux et nous observe comme si on était difformes] 2 semaines à Paris en août ?!

[Moi, méfiante, et Monsieur21 qui regarde déjà les horaires pour un TGV retournant à Lausanne] Euh, oui, mais pourquoi pas ?

[La dame] Ah, mais pour rien, c'est original. C'est juste qu'en août, tout le monde quitte Paris.

[Moi, entre les dents] Bah, justement, l'agoraphobe que je suis ne s'en portera que mieux.

Mercredi 16 août, veille du retour en Suisse, sur la terrasse de la villa :

[Moi] Le Jardin des Plantes, la Ménagerie, le musée de paléontologie, la Tour Eiffel, le bateau sur la Seine, les Champs-Elysées, la fête forraine des Tuileries, le jardin d'Acclimatation, ses jeux d'eau, ses manèges et son théâtre guignol, le funpark playmobil, l'aquarium CineAqua, la Cité des enfants, la terrasse panoramique de l'aéroport d'Orly, le théâtre guignol Anatole en plein air, la piscine, et les excursions en vélo dans les parcs de la région... Bon, ben, le bilan de ces vacances est plutôt jouissif, non ?

[Monsieur21, éternel optimiste] Attends de voir notre appartement quand on rentrera, s'ils n'ont pas fait caca dans tous les coins.

[Moi] Oui, oui, je suis sûre que nos hôtes (lui ingénieur, et elle professeur d'université) ont fait des hautes écoles mais n'ont jamais appris à utiliser des toilettes.

Jeudi, 17 août, après un tour des chambres chez nous :

[Moi, triomphante] Haha, tu vois, c'est propre, et y a rien de cassé !

[Gamin21] Papa, mon camion d'anniversaire est tout cassé.

[Monsieur21] Ca doit être le petit garçon qui était là qui l'a cassé, c'est pas grave.

[Gamin21] Ben non, c'est pas grave.

[Moi, qui m'en voulais déjà] Ouf, alors.

Bilan

Gamin21 sur le vélo emprunté
Gamin21 sur un vélo rose emprunté à nos hôtes

Avantages (par rapport à l'hôtel par ex.)

  • Logement gratuit pour toutes les vacances
  • Chambres d'enfants (j'avais choisi exprès une famille avec des enfants à peu près du même âge que les nôtres) avec jouets et lits de taille adaptée
  • Matériel de puériculture (chaise haute, table à langer) à disposition
  • Voiture avec sièges enfant à disposition
  • Jardin privé, terrasse
  • Indications sur les lieux de la région à visiter pour une famille comme nous
  • Explications sur la vie locale (où faire son marché, se baigner, se promener avec les enfants etc.)
  • Un repas prêt à l'arrivée : pas besoin d'aller chercher un resto ou un supermarché après plusieurs heures de voyage.
  • On peut cuisiner, emprunter les vélos, tricycle et casque, explorer la bibliothèque de nos hôtes, découvrir des DVD pour enfants.
  • Chez nous, les plantes ne vont pas mourir de soif malgré la canicule.

Inconvénients

  • Il faut ranger et préparer son appartement pour recevoir des gens  : quand on va à l'hôtel, on peut laisser son chez-soi sens dessus dessous.
  • Il faut préparer la documentation concernant sa maison, et la région (mais c'est réutilisable pour les prochains échanges).
  • J'ai un peu angoissé de ne pas recevoir à temps les clés envoyés par la poste pour entrer dans la maison promise.

Liste de choses à faire avant de partir

Les sites d'échanges fourmillent de conseils avisés que j'ai adaptés en partie à mon propre cas :

  • Nettoyer et ranger en laissant un casier de libre dans les armoires pour les habits de nos hôtes
  • Mettre dans un endroit inaccessible tous les objets de valeur ou très personnels que vous n'aimeriez pas que vos hôtes utilisent (oui, genre vos sex-toys préférés)
  • Préparer un repas pour leur arrivée et vider le frigo de tous les restes
  • Changer les draps des lits
  • Achever la documentation  (où sont nos vélos, le parking, les containers, comment faire avec les déchets et le recyclage, quels lieux faut-il absolument visiter dans la région etc.)
  • Convenir d'un moyen pour remettre la clé à nos hôtes (certains impliquent un voisin serviable)
  • Prévenir les voisins que des gens qui ne nous ressemblent pas du tout habiteront chez nous (pour éviter qu'ils appellent la police)
  • Conclure une assurance dépannage de voiture
  • Penser à demander les numéros de téléphone portable de ses hôtes, ça aide à savoir comment remettre en urgence le courant lors d'une panne générale dans la maison par ex.

Liste de choses à faire avant de rentrer chez soi

  • Nettoyer et remettre en ordre la maison telle qu'on l'a trouvée
  • Racheter les produits qu'on a consommés selon la règle du bon sens (ou rachetez tout si vous voulez avoir bonne conscience)
  • Convenir de la reddition des clés

Liste de sites pour échanger sa maison

Des sites pour échanger sa maison, ce n'est pas ça qui manque sur internet. Gratuit, payant, pour écolo uniquement, ou musulmans uniquement... c'est en cherchant à obtenir un bon de réduction pour la cotisation annuelle de mon site d'échange favori que j'ai découvert le Camago, le comparateur de site d'échange qui bugge.

Intervac

J'ai conclu mon premier échange avec Intervac (140 CHF/an) : un agrément d'échange permet de régler par écrit les points les plus importants avant le départ.

Rendu propre et sympa, une personne intervac de contact en Suisse en cas de problème, l'âge des enfants affiché sur les résultats de recherche, et l'ancienneté de cette agence sont ses principaux atouts à mes yeux. De plus, ils proposent une "garantie" qui permet de ne pas payer la cotisation de l'année prochaine si l'échangeur débutant ne conclut pas d'échange cette année-ci.

Home for Home

Un mois d'essai gratuit sur Home for Home, un calendrier des disponibilités, toutes les photos des maisons en un coup d'oeil, l'affichage des opinions, et seulement 42 EUR par année. Si je ne trouve pas mon bonheur sur Intervac, je m'inscrirai certainement sur ce site également.

Quelques réflexions

  • Pour un échange, il faut partir dans l'état d'esprit du lâcher prise : tout ce que vous laissez à disposition de vos hôtes peut être cassé, consommé, disparu à votre retour.
  • Si vous ne souhaitez pas recevoir quelqu'un chez vous, mais quand même aller chez un particulier plutôt qu'un hôtel, des sites de location entre particuliers existent. Mais certaines mésaventures de caution "perdue" que j'ai pu lire sur internet confirme mon choix dans l'échange de maison où il n'y a pas d'argent en jeu hormis la cotisation au site d'échange.
  • Une centaine de francs dépensé pour en économiser un bon millier, voire plus, pour 2 semaines d'hébergement, je trouve que c'est un bon "retour sur investissement".
  • La plupart des annonces qui m'intéressaient sur les sites d'échanges contenait une photo avec une chaise trip trap pour les enfants (plutôt chère, et de bonne qualité), comme chez nous. J'en conclus que les gens qui font des échanges appartiennent plutôt à la catégorie des "bobos" qu'à celle des "pauvres".
  • Pour le prochain échange, je mettrai de côté également tous les jouets récemment reçus par nos enfants.
  • La plupart des sites gratuits d'échanges ont soit un formulaire de recherche peu pratique, soit un affichage des résultats peu exploitable. Avec de la persévérance et de la patience, je suppose qu'on y trouve également chaussure à son pied.
  • Une dernier note sur Paris : monter sur la Tour Eiffel sur un coup de tête, vaut mieux oublier. Un bon plan semble être d'acheter son billet bien à l'avance (genre plusieurs mois) sur internet, et de faire un pied de nez aux queues de touristes qui serpentent sur des dizaines et des dizaines de mètres autour des pieds.

Petit Festival de la Terre 2010 à Lausanne

J'ai décidé de rejoindre l'équipe d'organisation du Festival de la Terre 2010 à Lausanne plutôt que de "juste" prêter main forte les jours de l'événement comme l'année passée. La fête se déroule cette année du 18 au 20 juin toujours à Montbenon au centre de Lausanne. Malgré la dénomination modeste, ce festival a un programme qui déchire sa mère, et c'est peu dire, surtout pour le dimanche qui est la journée consacrée aux enfants et aux familles. J'en suis pas peu fière, en particulier parce que je me suis occupée de la programmation des animations du dimanche avec quelques autres membres de l'association NiceFuture.

Le programme complet vous donne les détails des journées de vendredi et samedi également. Une happy night aura lieu le samedi comme soirée de soutien à l'association NiceFuture et au Festival de la Terre qui ne vivent que de sponsoring, et de bénévolat. Alors si vous voulez concilier bonne action et plaisir des sens (je vous livre le scoop que le prix de la soirée - outre le repas et les animations - comprend une dégustation de vins bio, si c'est pas super ça ?), inscrivez-vous à la soirée de soutien !

Si vous avez des enfants, et même si vous n'en avez pas, passez un moment dès 9h à Montbenon ce dimanche 20 juin pour profiter d'un Festival gai, nature, éthique, et gratuit (ou presque, mais c'est parce que certaines animations proposent par ex. un bricolage que vous pouvez emporter chez vous pour une somme symbolique !). D'ailleurs, si PetitBébé21 (nom sous réserve de changement dans la limite des stocks disponibles) n'est pas encore arrivé, la Famille21 y déambulera certainement, un paquet de churros bio à la main...

J'espère qu'il y aura des churros, parce qu'un festival sans churros c'est presque comme une glacière sans pain de glace, un soda club sans gaz, un pique-nique de grillades sans reste... Bref, vive l'été, vive les festivals !