Poêles écologiques sans revêtement

Il y a 2 petites années, j'avais besoin de nouvelles poêles à frire. Le test des meilleures poêles disponibles de la FRC tombait pile-poêle, et je me suis procuré les 2-3 meilleures du test, dont une en céramique. Moins de deux ans plus tard, je déchante : le revêtement est abîmé malgré une utilisation sans ustensils en métal ou abrasifs, et l'anti-adhérence laisse grandement à désirer. Deux ans de vie pour des poêles, cela me paraît dérisoire par rapport aux casseroles qui me suivent de déménagement en déménagement.

Poêle en fer
Ma poêle à frire en fer

Je me promets que les prochaines dureront plusieurs générations. Croix de bois, croix de fer... ah ? Mais tiens, n'existe-il pas des poêles en fer justement dont la longévité concurrence celle des casseroles en inox ?

L'achat d'une poêle écologique sans revêtement

Je découvre sur internet le monde merveilleux des poêles sans revêtement qui sont garanties 25 ans voire à vie... Le site Consommer durable nous apprend qu'une poêle simple en fer est plus écologique (lors de sa fabrication, mais également en raison de sa longue durée de vie) qu'une poêle en téflon.

Il ne me reste que l'embarras du choix :

  • en fer ou en fonte ?
  • de marque (le français de Buyer par ex.) ou total inconnu ?

Après avoir relevé les différences entre le fer et la fonte pour les poêles, je me décide pour une poêle à frire en fer (léger, chauffe rapidement, 30EUR) et une sauteuse en fonte (lourde, et nécessite 3-4 minutes de pré-chauffage, 120EUR). Je jette mon dévolu sur Scandi-vie.com, qui affiche un logo Avis vérifiés me donnant confiance. Après quelques mails échangés afin d'obtenir quelques informations complémentaires sur le poids des poêles notamment, mais également dans le but de tester leur service clientèle, je passe commande. Je reçois le paquet quelques jours plus tard, et je pleure... le manche de la poêle en fer est aussi long que mon bras (pas très pratique pour ranger) et la poêle en fonte de près de 3 kg (à vide !) arracherait quelques larmes même à M. Univers.

Poêle en fonte
Ma poêle en fonte

Il paraît que les mariages de raison durent aussi longtemps voire plus que les mariages d'amour : je me fais donc une raison et apprends à apprivoiser ces poêles nouvelles.

Le culottage et la cuisson

Si les poêles antiadhésives ont connu un tel succès auprès des ménages, cela aurait dû me mettre la puce à l'oreille pour ce qui est des propriétés adhésives des poêles sans revêtement, non ?! Ma naïveté me surprend moi-même et je repleure un bon coup quand je constate que les aliments cuits dans la poêle en fer accrochent terriblement, malgré le premier culottage que j'ai réalisé doctement. Le culottage est une technique (impliquant du gras) pour rendre les poêles sans revêtement aussi antiadhésives que les autres. Tous les connaisseurs le clament : plus une poêle en fonte ou en fer est utilisée, et plus elle deviendra antiadhésive grâce au culottage "naturel". Par naturel, je traduis : avec un entretien manuel vigilant.

Les poêles sans revêtement sont antiadhésives à température moyenne sans culottage. J'ai pu le tester avec des oeufs au plat ou des crêpes qui se détachent sans problème même avec peu de matière grasse.

L'entretien et la rouille

La poêle sans revêtement rouille si elle n'est pas séchée avec un torchon rapidement après le lavage. J'ai suivi la méthode pour nettoyer une poêle en fonte rouillée pour réparer cette bévue.

Maintenant, après chaque utilisation, je lave immédiatement, je sèche immédiatement et je graisse avec un pinceau et de l'huile avant de la ranger en mettant dessus une feuille de papier sulfurisé (pour empiler les poêles). Pas très pratique au premier abord, mais c'est un coup à prendre.

Donc, j'en viens à mes conseils pour ces poêles sans revêtement :

  1. Jamais une poêle sécher toute seule, tu laisseras
  2. Si tu veux te faire des biscottos à la Schwarzie, une poêle en fonte tu achèteras
  3. A feu moyen seulement, tu cuisineras
  4. Un bol d'huile avec un pinceau à disposition permanente, tu prépareras

Les avantages

Bon, c'est sûr, au prix où je les ai payées, je vais les utiliser toute ma vie ces poêles sans revêtement.

C'est aussi agréable de pouvoir utiliser des ustensils qui peuvent rayer car elles ne craignent rien (à part la rouille). De plus la poêle en fonte garde longtemps la chaleur, ce qui permet d'avoir des aliments qui restent chaud toute la durée du repas.

Et surtout, je vais pouvoir refiler une poêle bien culottée à chacune de mes futures belles-filles dans 20 ans, et m'en racheter d'autres qui demandent moins de boulot, hé hé hé.

Autres liens sur le sujet

Madame21

Maman21, entrepreneure associative, citoyenne engagée, optimiste irréductible.

Commentaires

  • Bonjour

    Je suis allée sur votre blog à la recherche d'un tuto de pouf poire. Merci de votre partage.

    Je suis ensuite allée à la page d'accueil où j'ai découvert le présent billet.

    Je vais vous livrer un petit témoignage. Comme la plupart des femmes, j'utilise des poêles antiadhésives mais une de mes collègues me disait que sa belle-mère qui utilisait des poêles en fer ne les lavait jamais. Elle cuisinait avec de la matière grasse à la fin du repas elle frottait sa poêle avec un morceau de papier absorbant avant de la ranger. Ma collègue ne supportait pas cela.

    • Merci pour ce témoignage, et effectivement, nous avons aussi dû réviser nos notions d'hygiène. Notamment après la lecture de la foire aux questions de De Buyer où il est dit qu'il faut juste le nettoyer à l'eau chaude (sans savon ou détergent donc).
      Je frotte quand même bien avec une brosse, mais maintenant, je n'utilise plus l'éponge abrasive car j'enlevais le culottage à chaque fois en pensant n'enlever que les résidus de cuisson.

      Pour ce qui est de la propreté, il nous est dit sur cette même page de FAQ : "Comme pour tous les ustensiles de cuisson et ce au cours de chaque utilisation, la poêle monte en température et se pasteurise, tuant ainsi toutes les éventuelles bactéries qui ne résistent pas à la chaleur (la pasteurisation se produit entre 62°C et 88°C). Votre ustensile est donc parfaitement propre au contact alimentaire."

  • Bien le bonsoir.

    Je cuisine qu'avec des poêles en fonte. Le truc. Faire chauffer lentement la poêle jusqu'à température désirée. Même avec un vitrocérame à induction ça marche.

    Pour le nettoyag: je nettoie l'intérieur avec un abrasif sans savon, puis avec savon à l'extérieur et un petit coup à l'intérieur et je rince. Je pose ma poêle sur des cuillère cuillères en bois, pour sécher sur l'egouttoir. Ma machine à laver la vaisselle est sous l'égouttoir. celle-ci remplie avec la vaisselle du repas, je la fait fonctionner et elle chauffe un peu l'égouttoir.

    Le long manche est bien pratiqu. En prenant la poêle, tu câles le manche sous ton avant-bras.

    En aucun cas je changerai de poêle...

    Bonne soirée

    Carole

    • Merci Carole pour ces conseils d'entretien !

      Maintenant que j'ai réussi à faire rouiller dès le premier usage la poêle en fonte, je me demande si elle n'a pas une tendance à re-rouiller rapidement sans séchage avec le torchon de suite. Typiquement si je sers la nourriture dans la poêle et qu'on traîne pendant le repas, j'ai comme l'impression que la rouille revient en bordure d'humidité.

      • Tu peux, après l'avoir nettoyée et séchée, mettre un tout petit peu d'huile ou de graisse et l'étaler avec un chiffon propre. Ça protège la poêle...

  • Les ustensiles de cuisine en fonte naturelle sont réputés pour être les meilleurs ustensiles de cuisine. S’ils présentent l’inconvénient d’être très lourds, ce poids est aussi un gage de qualité. Avant de choisir un modèle, il est important de s’assurer qu’il s’agit bien de fonte naturelle. Pour cela, les bons conseils sont sur:http://ustensiles-en-fonte-naturelle.confort-domicile.com/

  Laisser un commentaire