Changement de caisse maladie pour la LAMal : la FRC ficelle un dossier complet

Les informatrices de la Fédération Romande des Consommateurs (FRC) sont formées continûment par leur responsable sur tous les sujets liés à la consommation. Le dernier colloque en date traitait du thème de saison de l'assurance obligatoire des soins (AOS) et du changement de caisse maladie correspondant.

Un dossier mirobolant extrêmement complet a été monté pour cette occasion : Modèles alternatifs, anges ou démons ?

Modèles alternatifs de l'assurance obligatoire des soins

J'aurais peu de choses à rajouter à ce dossier tant il est bien fait. Je pense qu'il sera très utile à tous pour changer de caisse et choisir le bon modèle alternatif si vous pouvez vous le permettre.

Certes, ces variantes de l'AOS coûtent moins cher, mais viennent avec leur lot de restrictions et contraintes (passer par son médecin de famille avant toute autre démarche, n'aller que dans certaines pharmacies-partenaires, téléphoner à un médecin-conseil avant de se rendre chez son docteur etc.). Ces dernières sont propres à chaque caisse maladie et à chaque modèle, et il vous faut doubler de vigilance dans la lecture des Conditions Générales d'Assurance qui les accompagnent. Les Condi...quoi ? Les CGA : ces espèces de longs textes que personne ne lit avant de signer un contrat quelconque.

Eh bien, soyez ébaubis : la FRC les a toutes lues pour vous, et en a fait des fiches-résumés qui vous permettent de voir en un clin d'oeil les dangers et souplesses du modèle alternatif qui vous intéresse. Ce travail titanesque est grâcieusement mis à disposition de toutes et tous, alors profitez !

Comparateurs de primes

Quand j'étais jeune et naïve, j'utilisais comparis.ch ou bonus.ch, persuadée qu'ils nous voulaient du bien en offrant un outil convivial pour choisir la caisse la meilleure marché pour nous. C'était avant d'entendre des rumeurs avérées de "chasse aux bons risques" (bon risque = une jeune personne faisant le choix d'une franchise maximale, et en généralement en bonne santé : en gros, vous payez vos primes et ne réclamez jamais rien comme remboursement), ou de "fuite du mauvais risque" (une vieille personne faisant le choix d'une franchise minimale, et croulant sous les maladies chroniques).

Comment cela fonctionne-t-il ? Si vous êtes un bon risque et que vous cherchez sur comparis la caisse la moins chère du marché, ce n'est pas forcément elle qui va apparaître en premier dans le classement : encore faut-il qu'elle ait payé comparis pour y figurer. Il existe donc une caisse moins chère, mais elle ne vous sera pas accessible par comparis. A l'inverse, si vous êtes un mauvais risque et que vous faites une recherche sur comparis, alors celle qui vous sera la plus avantageuse risque d'être invisible car elle aura payé comparis pour NE PAS apparaître dans le classement.

J'aime beaucoup l'explication officielle : "Les assurances ont certes un devoir d’admission, mais pas de devoir d’offre, a expliqué Richard Eisler, le fondateur de Comparis [...]".

Des comparateurs aussi biaisés et non exhaustifs, mieux vaut les fuir. Heureusement pour nous, des comparateurs indépendants et intègres existent, comme priminfo.ch, et je suis surprise que comparis.ch ose porter plainte contre priminfo.ch pour concurrence déloyale.

Notre système de santé : perfectible !

Selon l'ATS, seuls 12-15% des assurés changent de caisse chaque année. Personnellement, je suis un de ces fameux "bons" risques après lesquels les caisses maladies courent et elles peuvent encore courir longtemps : je ne suis jamais restée fidèle à une caisse plus d'une année je crois. Eh oui, je suis POUR la concurrence.

Et je suis POUR la caisse publique. C'est contradictoire ça ? Ben non. Quand on connaît les irrégularités que certains contrats de modèles alternatifs comportent (des clauses ayant des répercussions sur les assurances complémentaires prises dans la même caisse par ex. chez la CSS), ou quand il est notoire que M. Couchepin* - ex-conseiller fédéral - est un proche des dirigeants du Groupe Mutuel, ou encore quand _étrangement_ lors d'une année où le peuple est appelé à voter sur une initiative de caisse unique les primes n'augmentent pas autant que prévu... on peut légitimement se dire que l'anguille a bouffé la roche.

Mathieu Fleury, secrétaire général de la FRC, exprime bien mieux que moi ma propre opinion. J'ai pu l'entendre sur le sujet à la RSR récemment (Forum du 17.10.2011 "Système de santé suisse: bon mais peut mieux faire" vers 5'22'' ), et avec Monsieur21 nous sommes restés émerveillés par son éloquence.

A mon avis, la concurrence ne marche pas, certaines caisses trichent en mélangeant allègrement les conditions de l'assurance de base et complémentaires (voir notamment le Vigousse du 28.10.2011 "De clause à effet"), le lobby des assureurs est très influent... et comme le dit si bien M. Fleury, l'initiative de la caisse publique ne veut pas chambouler tout le système de santé suisse, mais juste la partie qui s'occupe de la perception des primes et du remboursement pour les prestations liées à l'AOS. Alors si vous ne l'avez pas encore fait : signez ! Et si vous avez oublié si vous l'avez déjà fait ou non : signez aussi !

Si vous n'êtes pas d'accord avec cette initiative, je serai curieuse de lire votre opinion.

* Nom connu de la rédaction

Démarche pour changer de caisse

  1. Comparer les primes sur priminfo.ch
  2. Choisir son modèle d'assurance, et si c'est un modèle alternatif, zieuter sa fiche
  3. Demander une offre, la remplir, la signer, l'envoyer
  4. Résilier son assurance actuelle avant le 30.11.2011 tout de suite par recommandé (en fait, depuis que la LAMal existe, je n'ai jamais envoyé de résilisation en recommandé, mais comme je le faisais assez tôt - genre fin octobre - j'avais amplement le temps de réagir si je ne recevais pas la confirmation de ma résiliation avant fin novembre).

Chez certaines caisses, il est possible de s'affilier en ligne et leur système génère automatiquement une lettre de résiliation qu'il suffit ensuite d'imprimer et signer avant d'envoyer. Vous pouvez aussi trouver un modèle de résilisation sur frc.ch.

Si vous êtes largué, vous pouvez simplement passer aux portes ouvertes organisées par la FRC pour accomplir ces opérations. Et c'est gratuit, même pour les non-membres !

  • FR : 2.11 de 14h à 15h30 et 11.11 de 9h à 11h au bureau conseil
  • NE: 1.11 de 13h-17h30 au bureau conseil
  • VD: 4 et 11.11 de 9h à 12h30 à la permanence
  • JU: 5.11 de 9h à 13h au bureau conseil
  • VS: 3 et 10.11 de 14h à 17h et 8.11 de 9h à 11h au bureau conseil
  • GE: 25.10 et 3, 8, 17.11 de 10h30 à 19h30, à la maison de famille, rue Goetz-Monin 10

Madame21

Maman21, entrepreneure associative, citoyenne engagée, optimiste irréductible.

Commentaires

    • Mais pas de quoi. Pense également à signer l'initiative, dans un des avantages non négligeables, il y a la conséquence de ne plus jamais avoir à changer de caisse 😉

  • Ce qui m’avait extrêmement dégouté lors de la dernière votation sur la caisse unique est que, miraculeusement, les primes n’avaient pratiquement pas augmenté et que tout le monde (caisses, politiques) nous parlait de stabilisation. On a bien vu ce qu’il s’est passé, le primes ont repris l’ascenseur aussitôt les bulletins dans les urnes … Comble de l’arnaque, on a financé la non augmentation des primes par les réserves des caisses (soit disant trop élevées). Il était trop facile de voir qu’un jeu comme cela ne pouvait se faire qu’une seule fois et que les primes allaient augmenter à nouveau les années suivantes, mais le peuple ne l’a pas compris et s’est fait avoir. D’autant plus que peu après on a justifié des augmentations par le mauvais état des réserves des caisses, le comble !

    Nous voilà à nouveau avec une initiative populaire, et déjà avec les caisses qui nous annoncent des faibles augmentations de primes : étrange et déjà vu, allons-nous nous faire avoir une deuxième fois ?

    Oui à une caisse unique pour moins de fausse concurrence, moins de frais, moins d’arnaque, plus de transparence.

    • Cher Ami21, ne voudrais-tu pas venir tenir un stand la prochaine fois qu'on fera une récolte de signature ? Tu sembles avoir la gniac pour convaincre M. Couchepin himself de signer 😉
      Il paraît que nous avons passé la barre des 100'000 signatures nécessaires. Toutefois pour avoir une marge d'erreur (à cause des doublons, ou des pas valables), il nous manque encore 25'000 signatures d'ici fin juillet prochain. Signer 2x n'est pas grave, cela n'invalide pas la signature, mais elle ne sera comptée qu'une seule fois.

  • Pour ceux comme moi qui n'ont pas confiance en Comparis, il existe le comparateur officiel de la Confédération :

    http://www.priminfo.ch

    Maintenant que Couchepin n'est plus là, il y a moins de risque que celui-ci soit biaisé en faveur d'une assurance basée à Martigny (nom connu de la rédaction).

  • Merci pour l'article et le lien sur les fiches FRC très intéressantes. C'est fou comme il y a encore plein de personnes, même relativement bien informées en général, qui n'ont pas entendu parler de priminfo.ch et se fient à des comparateurs avec un but lucratif.

  • Je l'ai visionné aussi. Ce qui est incroyable, c'est qu'à force d'entendre/voir des connexions pareilles entre des intérêts privés (assureurs) et la politique, ça ne me surprend plus vraiment. Par contre, j'ai été étonnée de voir à quel point les lobbyistes étaient intégrés au Palais fédéral (je ne parle pas des parlementaires qui défendent telle ou telle cause/branche, mais des groupes d'intérêts qui viennent happer lesdits parlementaires, organisent des groupes de travail, etc.) et comment ils essayaient de faire le boulot des commissions. Sauf que les commissions sont censées être neutres. C'est choquant.

    • Après avoir vu Mais im Bundeshuus, pas grand chose ne me choque encore. On perd un peu ses illusions d'une "démocratie du peuple pour le peuple" pour passer à "qui a l'argent a le pouvoir".

  Répondre à JP