Retirer son argent des banques

Eric Cantona - oui le footballeur - a récemment partagé une idée sur internet qui commence à faire du bruit et à rassembler beaucoup, beaucoup de partisans: "Retirons tous notre argent des banques le 7 décembre". Je pense que l'idée est vraiment bonne, je vais la suivre et vous en parler :

Pourquoi retirer son argent

Cantonna l'explique assez bien dans sa vidéo : Défiler avec une pancarte dans la rue ne sert à rien. Le système actuel est basé sur le pouvoir des banques.  Retirer son argent est un acte citoyen pour ne pas encourager la dérive. Si les banques n'ont plus d'argent, le système s'écroule.

Non mais euh, pourquoi détruire ce système ?

Pour un peu que vous vous intéressiez à autre chose qu'à "Qui veut marier mon fils" et à "Jimmy Choo", vous avez dû vous apercevoir qu'il y a quelque chose de malsain dans notre monde : des gosses crèvent de faim tandis que des multinationales s'enrichissent à n'en plus pouvoir. Des pays font faillites et d'autres utilisent nos impôts pour  renflouer les banques. Et nous au milieu de tout ça, notre pouvoir d'achat s'amenuise, notre nature s'essouffle,  et nous avons ce triste sentiment récurent de nous faire avoir par les politiciens, les assureurs, les propriétaires, les services après vente, bref, grosso modo par tout ceux qui nous sourient. Et si vous vous dites : "bin ouais, c'est la vie" vous vous trompez. Ça n'a rien à voir avec la vie. Il faut dire "bin ouais, c'est les banques" car les banques sont le fondement des dérèglements de notre société. Ce n'est pas de la diabolisation, c'est une simple vérité. Pour s'en convaincre, il faut passer un peu de temps à se renseigner. Juste un peu: Commence par regarder ça, ça dure 1 minutes 30 :

Ensuite :

Et si vraiment ça t'intéresse, prend le temps de regarder toutes les vidéos de cette page.

Ce système de par ses fondements est voué à l'échec, il va falloir en changer un jour ou l'autre. Pourquoi pas aujourd'hui ?

Agir, c'est facile en fait.

Je le disais en début d'article, l'idée de ce mouvement est de retirer son argent des banques le 7 décembre. Si vous avez peu d'argent, sachez que ça en vaut quand même la peine, une banque peut prêter 50x plus que ce qu'elle ne possède. La priver de 10CHF l'empêche d'en prêter 500 ! Si vous avez beaucoup d'argent, le prendre sur soi pose problème mais vous pouvez transférer votre argent dans une banque raisonnée qui ne cherche pas le profit à tout prix : La Banque BAS en suisse, La NEF en france. Ces organismes ne spéculent pas, encouragent et financent les projets sociaux et environnementaux et gèrent l'argent en toute transparence.

D'autres solutions : investissez votre argent dans des projets, dans les projets de vos amis (huhu), dans la pierre, bref : investissez dans le concret plutôt que de le confier aux escrocs financiers ! Aucune excuse, l'opération se renouvellera tous les 7 du mois au cas où vous avez été assez feignant pour louper la date ! Alors à vous de décider :

On change le monde maintenant ou on continue à encourager l'asservissement des peuples de l'appauvrissement de nos conditions de vie ?

Plus d'informations

Monsieur21

Papa21 de deux garçons21, fantaisiste, informaticien, bloggeur.

Commentaires

  • Comment je fais pour retirer l'argent en négatif que j'ai sur mon compte ? OK je sors.

    Si tu ne corriges pas immédiatement l'orthographe de Mr the King Cantona, je ne participe pas à ce mouvement citoyen 😛

  • Salut la famille 21,

    sur ce coup-là, je dois dire que je suis loin d'être convaincu... Je doute des effets réels d'une telle action (en admettant qu'il y ait une mobilisation générale dans ce sens): moins de liquidités, moins de prêts, faillites de petites entreprises, augmentation de la crise du logement, ... Mais je ne suis pas économiste, ça n'est qu'une impression.

    Le film "Pourquoi t'as plus de sous ni de travail" me semble proposer une solution au moins aussi catastrophique que le problème actuel. En effet, il propose l'augmentation de la productivité (construire plus de voitures pour faire baisser les prix). Mais qui va acheter toutes ces voitures? Et d'où vont venir les resources matérielles nécessaires à leur production? La croissance ne peut pas être une solution, nous utilisons déjà beaucoup trop de resources actuellement.

    Allez, débattons 🙂

  • Je partage l'opinion de Laurent.

    Beaucoup d'entreprises s'appuient sur les banques pour combler le porte à faux et assurer un salaire mensuel à leurs employés. Renoncer à la banque et à ses prêts, ça sous-entendrait accepter d'être payé tous les 36 du mois. Et je doute que beaucoup seraient d'accords.

    Et comment feraient ceux qui veulent acheter une maison? Il faut bien emprunter? Et je doute que les amis aient eux même assez pour financer ce genre d'achat.

    Si il fallait faire quelquechose, ce serait plutôt comme ton dernier point, essayer de s'orienter vers des Banques responsables, pour les soutenir et peut être lancer un mouvement.

    Enfin en pratique, comment payer toutes ses factures si on n'a pas d'argent sur notre compte? Tu ne vas pas t'amuser à aller toutes les payer en liquide à la poste non?

    Mais si tu veux placer ton argent dans un placement écolo-bio-durable-équitable, tu peux t'intéresser aux éco-quartiers. Il y a une expo à ce sujet sous les arches du grand pont à Lausanne.

  • Bravo la Famille21, cette fois ça frappe fort!

    Il est clair que l'approche décrite fonctionnerait pour faire sérieusement trembler le système bancaire, nous l'avons vu récemment avec la presque débacle de UBS: lorsque les créditeurs ont commencé à retirer leur argent, le géant Suisse à failli s'écrouler et il a été sauvé par le brave contribuable, à travers la confédération et la BNS.

    Mais le problème est de savoir quelles seront les répercussions de tels événements. Premièrement, tout le monde ne pourra pas tout retirer, car les banques ont une couverture entre 5% et 13% en général. Ensuite, mettons nous un instant à la place des preneurs de crédit (propriétaires, entrepreneurs): si la banque qui me prête l'argent pour ma maison fais faillite, il ne se passera pas plus de quelques instants avant qu'elle ne me demande de lui rendre l'argent prêté. Pour le lui rendre, il me faudra l'emprunter ailleurs: mais qui voudra me le prêter dans ce contexte? Je vais donc être obligé de vendre mon bien pour rembourser, ce qui ne va pas être du tout simple, agréable ni profitable car beaucoup se trouveront dans ma même situation et le prix de l'immobilier aura chuté (un peu sur le modèle de ce qui se passe aux US, UK, Espagne, Irlande, ...). Quant à l'argent mis de côté ... en banque, je pourrai l'oublier (à mois que je l'ai retiré avant la chute, mais pour le mettre ou?). Sauf erreur les établissements ne garantissent pas grand chose en cas de faillite. Je vais donc me retrouver sur la route, avec des dettes que je ne pourrai par rembourser (diminution de valeur du bien) et ayant tout perdu mon épargne. Le chaos total! Ils ont bien construit tout cela pour ne nous laisser pas tellement le choix. Il fallait y penser avant ...

    Tout le système est construit sur la base d'une fuite en avant: on me prête de l'argent car on estime que je puisse le rembourser, sur la base d'une évolution économique "favorable" (croissance et augmentation de valeur de biens et services). Si l'évolution devient défavorable, tout se bloque.

    Par exemple, si les consommateurs arrêtent d'acheter des gadgets électroniques à répétition et sans réel besoin (nous avons en Suisse plus d'abonnements au réseau mobile que d'habitants, y.c. les bébés ...), les vendeurs comme Apple, Nokia, ... croulent car incapables de rembourser leurs dettes contractées sur le principe que leurs produits pourront se vendre (fuite en avant ...).

    A l'heure actuelle, la grande majorité des entreprises ont plus de dettes que d'actifs ...

    Le sujet est intéressant et certainement très complexe, merci pour avoir lancé cette discussion.

    • Effectivement, je suis assez frappée par ce petit côté anarchiste de Monsieur21 que je ne lui connaissais pas...

      Personnellement, je suis d'un avis beaucoup plus modéré, je serai plutôt partante pour retirer notre argent des banques qui ont laissé une partie de leurs employés faire du n'importe quoi, par ex. UBS. Mais est-ce que la BCV ou la Raiffeisen (qui est une coopérative) méritent également une telle "punition" populaire ? Que se passera-t-il si les too-big-to-fail font faillite ? Des milliers de gens au chômage ? Des émeutes ? Une Suisse et le monde dans l'apocalypse ?

      Notre façon de consommer actuelle ne correspond déjà plus à ce que la planète peut produire (voir par ex. l'empreinte écologique de la Suisse), alors je suppose également que notre façon d'utiliser l'argent ne correspond plus à une réalité maîtrisable non plus et que le système bancaire actuel n'est qu'un mirage qui court de toute manière à sa perte.
      Mais entre néophytes de la question, j'imagine que nous restons au niveau de spéculations seulement. Il nous faudrait un débat constructif entre économistes compétents, et malheureusement, cela ne court pas les rues...

      Et même ! J'ai posé la question à la dernière assemblée de Après-vd : pourquoi n'y a-t-il pas de modèle économique différent de celui actuel basé sur la croissance continue de la consommation, un modèle durable ? Et on m'a répondu que ce n'est pas seulement l'économie qu'il faudrait repenser, mais également toutes les problématiques sociales, politiques, énergétiques etc. A cette même réunion, il a été débattu d'un sujet occulté et pourtant tout aussi vicié : les caisses de pension et des milliards qu'elles gèrent pour nous, salariés épargnants. Les caisses de pension doivent également placer leur (notre) argent, doivent aussi le faire fructifier. Comme elles le placent souvent dans l'immobilier, pour faire du rendement, les loyers sont plus chers que ce qu'en réalité ils pourraient être. La solution ? Retirez votre 2e pilier et faites en quelque chose de concret MAINTENANT (un business, une maison), car en le laissant où il est, vous contribuez indirectement à l'augmentation du coût de la vie par le paiement de loyers trop chers.

      Dans la Revue durable 36 de janvier 2010, il y a un article bigrement intéressant sur ce sujet (Une macroéconomie pour la durabilité). Les autres articles de ce numéro sont tout aussi passionnants (qu'est-ce qu'est la prospérité ? le bonheur ? comment mesurer autrement que par le PIB ?)

      Pour ce qui est de la faillite d'une banque et de l'argent que nous y avons déposé, il existe une garantie bancaire de 100'000 CHF ou de 100'000 EUR en France par ex.

  • Bonjour,

    Dans la famille Yens10 (c'est notre addresse...), on a depuis 3 ans mis tous nos comptes à la Banque Alternative à Lausanne. Au moins, nous sommes sûrs que les fonds sont propres... Nous avons eu la chance qu'ils nous prêtent de l'argent pour acheter une vieille maison que nous retapons gentiment, à notre idée et à notre rythme, en la rendant écolo (y avait du boulot) et ils suivent régulièrement nos progrès. C'est une banque à taille et visage humain même si les conditions ne sont pas forcément meilleures qu'ailleurs.... Voilà, c'est peut-être une alternative... Pour les intéressés, leur site http://www.abs.ch, explique leur approche. Voici leur logo d'entrée sur le site :La Banque Alternative Suisse (BAS) est la banque au quotidien de celles et ceux qui veulent savoir où va leur argent et comment il peut apporter quelque chose à l'environnement et aux êtres humains. Et à vous aussi....

  Répondre à lixette