Promotion de la plus grande centrale solaire de Suisse à l’EPFL

Discours de bienvenue à la séance d'information de Romande Energie
Discours de bienvenue à la séance d'information de Romande Energie pour les blogueurs

La Famille21 a été contactée fin avril 2010 par une agence de communication grâce à nos lecteurs (il n'y en a en réalité peut-être qu'un seul, mais ça ne fait pas de mal d'être mégalo de temps à autre) de Café Vert TV qui nous ont indiqué comme blog digne d'intérêt. Nous avons été invités à une séance d'information sur un projet "top-secret" et nous serons les chanceux a en avoir "l'exclusivité pendant 2 semaines". Incroyable ! Sauf que le sujet avait déjà été traité par la presse traditionnelle en janvier 2009 : la plus grande centrale solaire de Suisse va être construite sur les toits de l'EPFL (Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne).

Abordée par cette manière, je n'ai pu m'empêcher d'être méfiante et de demander ce que l'EPFL ou Romande Energie qui va exploiter la majeure partie de ce parc photovoltaïque attend de nous, modestes blogueurs romands. Je ne sais pas grand chose de cette démarche promotionnelle sauf que d'autres blogueurs de la région ont été conviés. Mais le thème du solaire et l'approche originale ayant titillé ma curiosité, je me suis décidée à y participer. Bon, j'avoue que l'existence d'un bus qui me mène en moins de 10 minutes sur site y est pour quelque chose, paresse et temps précieux obliges.

Séance de comm' pour blogueurs

Comme la Famille21 est locataire dans un appartement et que nous sommes de parfaits néophytes dans le domaine, j'ai demandé à un Ami21 qui a fait installer des cellules photovoltaïques sur le toit de sa maison récemment de m'accompagner en tant qu'expert "effronté": à comprendre qu'il sait de quoi il parle, il ose poser des questions pertinentes et ne pas lâcher le morceau si la réponse n'est pas satisfaisante.

Visite des installations de cellules photovoltaïques sur les toits de l'EPFL
Visite des installations de cellules photovoltaïques sur les toits de l'EPFL

Avant que je ne parte pour l'EPFL, Monsieur21 me demande si je savais qui étaient les autres blogueurs invités. Je lui réponds dans une boutade que je n'espère pas me retrouver toute seule face à une armada de marketeux et communiqueux de Romande Energie (RE). La réalité n'était pas loin : nous étions 4-5 blogueurs pour  une dizaine d'intervenants (orateur ou organisateur de la rencontre). Cette séance d'information a dû coûter bonbon !

Nous avons été accueillis fort aimablement par RE et après une explication de leur démarche stratégique en marketing (pourquoi ont-ils voulu communiquer leur projet de centrale solaire à des blogueurs d'abord, puis par des voies traditionnelles ensuite), nous avons assisté :

  • à une brève présentation du projet de la centrale,
  • à une explication de la technologie des couches minces (fort intéressante, par le jeune docteur Sylvain Nicolay qui nous promet du photovoltaïque concurrentiel pour bientôt et travaille activement au niveau politique pour démystifier le solaire),
  • à une visite des installations sur les toits,
  • puis finalement au déballage du produit de RE moncarrésolaire.

Comme ce blog évite de faire de la publicité pour des raisons que nous avons déjà étayées, je ne vais pas m'étendre sur le projet de la centrale car il a déjà été couvert par des professionnels qui écrivent bien mieux que moi. De plus, j'ai déjà fait indirectement de la publicité pour RE dans mon article consacré à l'électricité verte. Je voudrais donc approfondir deux sujets qui me laissent toujours perplexe :

  1. le discours de RE sur le libre choix du consommateur d'opter pour une électricité verte ou non et leur décision délibérée de ne pas imposer d'électricité verte à tous ;
  2. leur nouveau produit moncarrésolaire.
Tableau comparatif tarifs d'électricité
Tableau comparatif tarifs d'électricité

Romande Energie n'impose pas d'électricité verte

Je reste sceptique sur l'argumentation de RE pour ne pas produire plus d'électricité "propre". En effet, comme je l'ai mentionné dans un courrier à RE, les SIG (Services Industriels de Genève) réussissent à faire 90% d'électricité verte, or les SIG ne sont pas au bout du monde, mais juste au bout du lac ! Et je n'ai pas l'impression que cela gêne beaucoup de Genevois d'être condamnés à consommer de l'électricité verte. Je ne sais combien coûte un kWh genevois par rapport à un kWh vaudois, mais selon cette étude du magazine Bilan, les Morgiens chez RE paient plus cher que les Genevois chez SIG (voir le tableau ci-contre).

Il y a certainement de bonnes raisons derrière cette décharge de responsabilité sur le consommateur chez RE, raisons politiques ou économiques certainement... Quoique pour ce qui est des raisons économiques, RE ne manque pas d'idées pour dévier une partie de ses frais d'investissement sur le client final, à l'instar de moncarrésolaire.

moncarrésolaire

moncarrésolaire est un concept assez génial sur lequel l'assemblée réunie à l'EPFL a longuement discuté pour cause d'incompréhension. Tout d'abord, RE nous présente la chose comme une opportunité à tout un chacun, qu'il soit locataire dans un appartement, Rom sur les routes ou Eskimo dans son igloo, de pouvoir devenir producteur d'énergie solaire en louant le nombre de m2 de panneaux solaires que l'on veut sur les toits de l'EPFL. Une interface ludique vous permet de cliquer sur les carrés représentant les panneaux disposés sur les toits pour réserver vos places tel le spectacteur de Cyrano qui réserverait son siège au théâtre. Les places se louent à l'année pour 6.50 CHF par mois et par m2, et on table sur une production de 150 kWh/an.

Producteur engagé mais sans revenu

Tout ceci semble fabuleux car RE nous assène que ce système nous simplifie la vie, toutes les démarches administratives et la construction ayant déjà été entreprises, il nous suffit de quelques clics pour devenir producteur d'une énergie verte. Où est le hic ? Et bien, c'est dans la confusion de la notion de "producteur" : en effet, pour ramener à un domaine plus concret, moncarrésolaire, ça pourrait s'appeler moncarrébio. RE vous proposerait de louer une surface agricole à l'année, de faire pousser des patates bio, vous remet un certificat comme quoi vous êtes producteur de patates bio, vous met à disposition un site avec une webcam vous montrant les beaux plants de patates bio qui sont en train de pousser, mais le revenu de la vente de ces patates tombera non pas dans votre poche mais dans celle de RE !

Pas d'impact sur la facture d'électricité

Alors bien sûr, vous contribuez à ce qu'il y ait plus de patates bio dans l'ensemble de la production suisse. Il n'empêche que votre facture d'électricité restera totalement identique que vous ayez participé ou non à moncarrésolaire car vos patates bio ont rejoint leurs consoeurs dans la grande purée qu'est le réseau électrique romand, et aucune déduction ne vous est faite sur votre consommation. Dans les avantages pour les participants à moncarrésolaire, il est indiqué que l'énergie produite sera 40% moins chère que les autres offres solaires classiques. C'est fantastique, mais on ne comprend pas très bien qui profitera de cette électricité moins chère.

Une autre solution : sun-power

Personnellement, je pencherai plutôt pour la solution proposée par sun-power : non seulement, il s'agit d'une association à but non lucratif, mais en plus, si les centrales solaires produisent assez, vous obtenez un bonus qui peut amortir votre abonnement, voire vous procurer un bénéfice... Pour parodier Cyrano, je dirais : au moins, à la fin de l'année, je touche !

Madame21

Maman21, entrepreneure associative, citoyenne engagée, optimiste irréductible.

Commentaires

  • La manière de procéder de RE et ces projets bidon qui leur permettent soit de faire du benef soit du moins de ne rien perdre, sur le dos des consommateurs... et en faisant croire qu'il font du bien à la planète 🙁 ça me dégoûte quelque peu 🙁

    • Merci lliuw de partager votre avis. Pour ma part, je ne pense pas que ces projets soient "bidon" : vivonatur ou ce parc solaire à l'EPFL sont des alternatives vertes réelles. Ce que je regrette, c'est leur façon de présenter les choses.

  • S'il y a une chose qu'on peut affirmer c'est que, peu importe les moyens, cela fera toujours à terme environ 20'000m2 de panneaux photovoltaïques en plus dans le monde (du moins il faut l'espérer, même si on peut se poser la question en cas de flop de l'opération de location de la première tranche du projet, de ce qu'il va se passer avec les suivantes).

    De cette offre je comprends que chacun pourra encourager la production d'énergie photovoltaïque à 48cts/kwh en investissant au moins 6.50 par mois (selon la description à la page d'accueil du site http://www.moncarresolaire.ch/, ou 6.- selon le calculateur du même site , à vérifier).

    Que se passe-t-il avec l'énergie produite par "mes" panneaux? Rien, si ce n'est que RE va la revendre, probablement au prix de courant plus -.80 cts le kwh (supplément pour du photovoltaïque chez ce fournisseur, voir http://www.romande-energie.ch/index.php/Solaire/id-menu-1571.html ).

    Il y a quelque chose qui ne va pas: je paye -.48 cts/hwh (=78.- par an divisé par 150kwh/an) pour produire du photovoltaïque et donner la possibilité à RE de le revendre à plus de 1.-? Où passe la différence de -.52 cts? Sans vouloir affirmer qu'il y a arnaque, je pense qu'il y aura besoin de quelques explications supplémentaires.

    Mais à part cela, RE a quand même le mérite de lancer l'initiative alors qu'il n'y en pa pas beaucoup actuellement (sun-power étant la plus intéressante que je connaisse). En effet, chacun pourrait se lancer dans le business, même s'il faut admettre qu'avoir un grand nombre de clients captifs et un peu écolos aide à vendre la production, du coup il est plus facile de franchir le pas.

    Au passage, j'aimerais souligner que je suis producteur d'énergie photovoltaïque, que je n'ai pas eu la chance de profiter du rachat à prix coûtant (http://www.swissgrid.ch/power_market/renewable_energies/registration_crf/index.html?set_language=fr&cl=fr ) contrairement à RE (installation sur le toit de Migros MMM à Crissier, deuxième plus grande en Suisse) et que, malgré tout, Romande Energie est obligée de racheter ma production à ... .-20 cts par kwh: bel encouragement ...

    Finalement, où sont produits les panneaux de ce super projet? En Chine! Voilà qui est un peu troublant, alors qu'il y a des fabricants européens qui ont de la peine à survivre et doivent restructurer (comprendre: licencier) depuis que les chinois se sont lancés sur ce marché et cassent les prix. Normal on dira, c'est le marché. Oui, mais simplement que l'ouvrier allemand paye son pain un peu plus cher que le chinois, et qu'il n'a pas la possibilité de l'acheter en Chine! Sans parler des conditions de travail, des règlementations plus strictes chez nous, ... Mais là est un autre sujet. Attendons qu'on puisse acheter l'énergie chez un fournisseur à choix et que le marché s'internationalise, on aura alors droit à des leçons d'économie locale de la part de RE ...

    Et qu'on ne nous dise pas que c'est la faute du consommateur: nous ne sommes pas tous aptes à connaître les mécanismes macroéconomiques et nous payons suffisamment cher des personnes pour le faire.

  • Romande Énergie se réjouit de participer au débat et c’est avec plaisir que nous intervenons dans votre discussion.

     

    Nous sommes conscients qu’il s’agit là d’un domaine technique qui n’est pas aisé à comprendre.

    Par ailleurs, quel que soit la technologie concernée, on peut trouver autant d’avis que d’experts 😉 néanmoins, voici quelques explications complémentaires pour bien comprendre la particularité de l’offre monCarrésolaire.

     

    >> L’origine de l’électricité que vous consommez.

    Premièrement, l’intégralité du courant produit aussi bien par les panneaux photovoltaïques du Parc solaire Romande Énergie – EPFL, que celui des barrages, des éoliennes ou de la centrale nucléaire de Muhleberg finira de toute façon dans votre prise électrique, que vous le vouliez ou non et quel que soit votre distributeur d’électricité ; ça c’est de la physique et les ingénieurs de l’EPFL en connaissent un rayon…

     

    Donc quel que soit l’origine de l’énergie ayant servi à produire l’électricité, une fois injectée dans le réseau électrique, il n’est plus possible de savoir si le courant était d’origine solaire ou hydraulique car tous les électrons sont identiques.

    >> Comment distinguer les électrons « verts » des autres?

    C’est pourquoi, afin de résoudre cet inconvénient « physique » les producteurs d’électricité peuvent émettre des certificats d’origine qui attestent du mode de production de cette électricité et dont le volume est contrôlé par des instances fédérales. Or, lorsque vous payez un supplément de prix à votre fournisseur pour avoir de l’électricité « verte » , en réalité, et contrairement à des idées reçues, vous n’achetez pas un kWh spécial « vert » qui arrive dans votre prise. Certes, il est plus facile de d’expliquer qu’ainsi on consomme du courant « vert », mais en réalité ce supplément vous permet uniquement de recevoir un certificat qui vous garantit qu’un producteur suisse a bien enclenché son éolienne ou sa centrale solaire pour produire le nombre de kWh désirés (ou bien souvent équivalent à tout ou partie de votre consommation). Ainsi, le certificat monCarrésolaire atteste que la surface que vous avez louée produit bien  xxx kWh solaires qui ont été injectés dans le réseau. C’est donc ce certificat qui vous permet d’affirmer que vous consommer du courant « vert ». De même la surface monCarrésolaire louée sur le toit de l’EPFL vous permet d’affirmer, certificat à l’appui, que xxx kWh on t été produit avec ces panneaux solaires.

    >> Quelle est la particularité de l'offre monCarrésolaire ?

    La nouveauté du concept monCarrésolaire n’est pas tant dans le mécanisme de production et de vente d’énergie « verte », mais dans le fait que vous pouvez non seulement choisir le lieu de production (le Parc solaire Romande Énergie – EPFL) mais également le ou les m2 qui vont produire des électrons à base d’énergie solaire. Par ailleurs, par ce choix vous contribuez à la R&D de l’EPFL dans ce domaine, faisant ainsi progresser cette technologie.

    >> "Et vos bénéfices?" nous direz-vous...

    Tout d'abord la réalisation du Parc solaire Romande Énergie – EPFL  traduit la volonté de Romande Énergie d’encourager la production d’électricité grâce aux nouvelles énergies renouvelables. Ce genre de projet contribue à faire progresser la recherche & développement, à développer le marché des panneaux photovoltaïques, à en faire baisser les coûts et à rendre cette technologie plus rentable. Les montants perçus des locations de surfaces  monCarrésolaire ne permettent pas de rentabiliser l’investissement de départ. S’il s’agissait d’une opération rentable, voir profitable, nous ne serions certainement pas aussi peu d’entreprises à réaliser des projets aussi importants.  Pour plus de renseignement à ce sujet vous pouvez vous rendre sur la FAQ de Romande Energie " http://www.romande-energie.ch/index.php/FAQ/id-menu-1645.html#Lien25 "

    >> Pour qui, et pourquoi choisir monCarrésolaire?

    Choisir monCarrésolaire est un acte citoyen, qui engage tout les participant (Romande Énergie en premier lieu 🙂 ) en faveur des énergies renouvelable. Son avantage est de vous informer en plus et exactement, au m2 près, où elles sont produites et avec quelle efficacité.

     

    >> monCarrésolaire est une solution idéale pour vous si vous répondez par oui à l’une de ces trois questions :

    > Voulez-vous faire un geste pour l’environnement et contribuer à la production d’électricité à base d’énergie solaire ?

     

    > Souhaitez-vous installer des panneaux solaires sur votre toit, mais vous êtes locataire et vous êtes dans l’impossibilité de le faire ?

     

    > Êtes-vous propriétaire et désirez-vous promouvoir l’énergie photovoltaïque, mais votre maison est mal orientée et/ou l’investissement vous semble trop important ?

     

    Nous espérons avoir répondu aux principales interrogations qui émergent des différents commentaires publiés et restons connectés pour vous apporter d’autres explications si nécessaire.

     

    Équipe monCarrésolaire.

  • Pour ma part, je me demande si Ami21 a bien raison lorsqu’il pense que Romande Énergie vend deux fois le courant produit. Si c'est le cas, en effet, le concept est plus que discutable…

  • Rassurez-vous, Romande Énergie ne revend bien sûr pas ce qui a déjà été financé par les locataires monCarrésolaire à d’autres clients.

    La production des m2 monCarrésolaire permet aux locataires de couvrir tout ou partie de leur consommation d’électricité par une énergie écologique, comme lorsqu'on souscrit à une offre d’énergie verte classique. Il s'agit d'un acte citoyen et engagé.

    Grâce à la grande taille du Parc solaire Romande Énergie – EPFL ainsi qu’au très bon rendement des panneaux installés, le prix d’un kWh monCarrésolaire est environ 40% meilleur marché que les offres photovoltaïques classiques.

    Pour plus de détails à ce sujet, rendez-vous sur http://www.moncarresolaire.ch/avantages.php

    Équipe monCarrésolaire.

  Répondre à Charlotte