Petites pousses ou graines germées : mode d’emploi

Je me lance dans le howto-photo, petit dérivé du roman-photo, pour vous expliquer comment obtenir à la maison ces petites pousses qui égaient les salades, et qu'on trouve dans le commerce pour un prix totalement prohibitif et en quantité absolument pas pratique. Par dessus le marché, comme c'est un produit frais et fragile, il faut le consommer vite, et ce n'est plus des salades avec des petites pousses, mais bien des pousses en vinaigrette avec un alibi de salade que je préparais des fois, au grand dam de Monsieur21.

Choisir des graines

Vous pouvez soit acheter des graines prédestinées à être germées (pois chiche, kamut etc. c'est marqué sur la boîte : Graines à germer, on trouve ça dans des magazins un peu bio ou diététiques), soit prendre des sachets de semence qui devrait normalement aller en terre (radis, oignons, etc. : on les trouve sur des petits tourniquets au rayon fleurs des supermarchés), soit carrément tester les différents grains destinés à la consommation usuelle (lentilles, haricots). J'ai testé les 3 catégories, et la plupart du temps, ça germe sans trop de problème.

Ci-dessous une image de 2 graines différentes qui vont servir de cobaye à ma démonstration : le kamut et les lentilles.

Kamut - Lentille : la rencontre
Kamut - Lentille : la rencontre

Faire tremper les graines

Selon le type de graines choisies, il faut les tremper dans l'obscurité quelques heures à toute une nuit voire plus. Personnellement, je fais à la louche un trempage d'une nuit en mettant les graines dans des bols recouverts d'une assiette dans la soirée, et en me disant que je dois m'en occuper le matin avant d'aller travailler.

Kamut - lentille : scène d'un intense érotisme
Kamut - Lentille : scène sexuelle d'un intense érotisme

En découvrant les bols le matin, ou plus tard en fin d'après-midi si vous êtes à la bourre pour choper le bus comme moi, les graines ont légèrement gonflé, certaines ont même peut-être commencé à germer...

Kamut - Lentille : post-coït
Kamut - Lentille : post-coït

Mettre les graines dans des pots

L'étape la plus délicate consiste à verser les graines dans des ex-pots de confiture ou autre en verre. Je vous conseille de les prendre plutôt fins et allongés. Il vous faut également un élastique et un tissu aéré (genre gaze, filet de lessive ou n'importe quel tissu qui laisse facilement passer l'eau et l'air). La marche à suivre est donc : verser le contenu du bol en vous aidant de vos doigts (propres) si nécessaire (et cela sera nécessaire vu que les graines adhèrent au bol à cause de l'eau), mettre le tissu sur l'ouverture du pot et le faire tenir par un élastique.

Kamut - Lentilles : la gêne du petit matin...
Kamut - Lentilles : la gêne du petit matin...

Rincer les graines et les laisser se reposer

Une fois que vous avez recouvert le pot de son tissu, vous le retournez pour vider cette "vieille" eau, puis vous remplissez le pot d'eau fraîche et vous revidez complètement en faisant des gestes de shaker au-dessus de votre évier. Vous pouvez refaire ce rinçage plusieurs fois, histoire de vous dire que vous avez fait une petite gym matinale...

Puis, vous stockez les pots dans une position horizontale légèrement inclinée vers le bas. Je pense qu'il est bien de répartir les graines le long du pot (d'où l'intérêt d'avoir un pot fin et long) afin qu'elles puissent avoir de la place pour germer.

Kamut - Lentilles : ce n'était pas un one-night-stand !
Kamut - Lentilles : ce n'était pas un one-night-stand !

Rincer les graines et les laisser se reposer (bis)

Vous refaites le rinçage matin et soir sur plusieurs jours, jusqu'à ce que les germes atteignent la taille qui vous plaît. Généralement, je le fais 2-3 jours max.

Kamut - Lentilles : le début d'une vraie histoire d'amour ?
Kamut - Lentilles : le début d'une vraie histoire d'amour ?

Mettre les petites pousses au frigo

Pour conserver les pousses, je rince bien les pots une dernière fois, je les vide au maximum de leur eau, puis je visse leur couvercle original et je met le tout au frigo.

Lentilles : la stupeur de la découverte d'une MST (maladie sexuellement transmissible)
Lentilles : la stupeur de la découverte d'une MST (maladie sexuellement transmissible)

Il faut les consommer dans les quelques jours qui viennent, c'est pourquoi je recommande de faire germer de très petites quantités pour éviter d'en jeter (1 cuillère à soupe).

Kamut : idem
Kamut : idem

Ajouter les pousses à des salades de saison

Quand vous prélevez quelques pousses, utilisez bien une cuillère propre (et pas vos doigts) pour éviter de "contaminer" le reste des germes, et ajoutez-les à toutes les salades !

Moralité : pour éviter de tomber dans une belle salade, protégez-vous !
Moralité : pour éviter de tomber dans une belle salade, protégez-vous !

Pour en savoir plus

J'ai tout appris avec le site très détaillé et instructif de C fait maison. Et outre que cela apporte vraiment une touche "Nouvelle cuisine" à vos salades, les graines germées, c'est vivant, c'est frais, c'est plein de bonnes choses comme des vitamines, des minéraux, des protéines etc. qui se "dévoilent" lors de la germination. Et c'est possible de faire germer presque tout, mais ne le faites pas avec ce qui est toxique cru (soja jaune) ou les graines des plantes à feuilles toxiques (tomates, aubergines).

Madame21

Maman21, entrepreneure associative, citoyenne engagée, optimiste irréductible.

Commentaires

    • J'ai un peu essayé avec toutes les graines qui se trouvaient dans mes armoires à provision, mais si au bout de 2-3 jours, y a pas de germes qui poussent, je laissais tomber. Bonne expérimentation !

  • Alors pour ma première expérience, j'ai essayé de l'orge. Il a pas poussé.

    Donc j'ai acheté de petites graines, Alfalfa, cresson, basilic et j'ai aussi essayé les graines de lin.

    L'Alfalfa marche super, mais toutes les autres c'est la galère... en fait les graines de cresson et basilic s'entourent d'une couche gluante et du coup ça fait une gelée... et ça sent pas bon... Autant dire que mon homme accepte pour l'expérience, mais faudrait pas que je décide de faire ça tout le temps... 😉

    J'imagine que ça irait surement mieux sur une passoire à l'air libre.

    Enfin, les pousses d'alfalfa sont très bonnes et c'est déjà une réussite!

    😀

    • Alors effectivement, j'ai encore un paquet de graines de cresson à peine entamé de l'année passée, et c'est aussi après avoir obtenu une masse malodorante que je suis allée voir si c'était normal ou si j'avais fait faux une manip, et pis non : http://www.cfaitmaison.com/germs/graines2.html

      Je viens de refaire avec un vrai germoir la semaine passée, et cela a un bien meilleur résultat. C'est toujours aussi gélatineux, mais au moins, j'ai pas une masse compacte qui n'a rien de ragoûtant 🙂

      Je pense que l'idéal, c'est de regarder le résultat dans les petits sachets de petites pousses que les supermarchés proposent et ensuite d'acheter les graines correspondantes (oignons, radis, lentilles).
      Les lentilles, ça marche super. Et je trouve que c'est bon.

  Laisser un commentaire