La vie des choses – The story of stuff

Une fois n'est pas coutume, voici un article dont le contenu principal n'est pas produit par la Famille21. Il me permet de faire patienter nos peu nombreux mais ô combien fidèles lecteurs jusqu'au prochain billet.

Notre rythme pseudo-hedomadaire de publication a pris quelques libertés ces deux derniers mois, mais la rentrée est là ! Et "rentrée" rime avec "rigueur" (hum, c'est plutôt "retour au labeur" rime avec "rigueur" ?), nous ferons notre maximum pour élaborer des articles de qualité chaque semaine (ou presque). Enfin, quand je dis "nous", je dis "je" car Monsieur21 a quelques soucis avec ses poils ces temps-ci, je crois.

Voici une découverte trouvée au gré de mes périgrinations sur le web. De fil en aiguille, ou plutôt de blog en blog (Terreetmer, Pour la Terre, puis enfin Pour un monde durable), je reste scotchée sur cette vidéo d'Annie Leonard d'une vingtaine de minutes expliquant la vie des biens de consommation (The story of stuff). Parce qu'au départ, j'avais pas 20 minutes à "perdre" sur le net, mais là c'est divertissant, c'est instructif, et si j'avais un aussi bon accent américain (et accessoirement, les connaissances de madame Leonard), c'est sûr que je l'aurais faite aussi cette vidéo. Ouais, sûr.

Je vous conseille de la voir en version originale ci-dessous, la qualité de l'image est bien meilleure que la version sous-titrée en français proposée par Pour un monde durable, mais ça va vite, je dirais même que ça décoiffe. Alors peut-être que vous faites comme moi, et vous vous tappez la version française pour comprendre et la version américaine pour apprécier... mais là, ça vous prend tout de même plus de 40 minutes en tout (misère, et moi qui ne pensais passer "que 5 minutes" sur mon ordi...).

Madame21

Maman21, entrepreneure associative, citoyenne engagée, optimiste irréductible.

Commentaires

  • Ouais, sympa la vidéo... mais j'ai du mettre sur pause pour la laisser respirer parce que, effectivement, cela décoiffe! Merci Madame21!

  • Cette vidéo est excellente. Si elle décrit très bien ce qui ne tourne pas rond dans notre société, elle est un peu vague sur le "comment s'en sortir" et le "quoi faire pour commencer".

    Heureusement le site web http://www.storyofstuff.com est un peu plus riche à ce sujet. Il liste 10 choses qu'on peut faire. C'est en anglais et je suis trop feignant pour le traduire mais les traductions de google ont beaucoup évolué et font maintenant un travail tout a fait remarquable:

    Les conseil de Story Of Stuff traduits par google

  • Si seulement ce film pouvait être vu par TOUS les consommateurs!!! Ce film est effectivement incroyable, réaliste et effrayant. C'est étrange ce qu'on ressent après l'avoir visionné ... un mélange de colère, de découragement mais aussi d'espoir (car finalement, il y aurait des solutions), de dégoût. Mais comment peut-on accepter ce système?!?

    Merci pour cette vidéo

    p.s. demain je sors avec mon k-way fluo (teeelllement mode à l'époque!!!) et mon walkman sur les oreilles ;o)

    • Je me vois assez mal proposer à Coop ou Migros de passer ce petit film en boucle sur des écrans à l'entrée de leurs magasins... un peu provoc, non ? mais effectivement, ça serait salutaire.

      Dire aux gens de consommer moins, j'ai peur que cela puisse être considéré comme un acte anti-civique au risque d'être pris comme un ennemi du pays vu que tout le monde s'efforce de faire augmenter la consommation des ménages à cause de la crise. Je pense notamment aux plans de relance

      Bref, je pense comme pour tout, il faut en parler autour de nous, changer nos propres habitudes, transmettre nos connaissances à nos enfants. Après, si on veut se lancer dans l'activisme, on peut toujours contacter nos dirigeants communaux, cantonaux, des personnalités sensibles à ce sujet etc. Ensuite, si personne ne semble bouger, on peut encore faire des séances d'information, lancer des initiatives, voire renverser le système politique en place 🙂

      Je viens de finir un livre très intéressant parlant de la publicité et de ses méfaits, et je me rends compte de cette vérité qui y est dite ; nous détenons dans nos mains un pouvoir extrêmement puissant : la décision d'acheter ou non tel ou tel produit et la décision de ne rien acheter tout court.

  Laisser un commentaire